rentrer à la maison

 

Une idée de Popeye en colimaçon

(recette pas garantie pour Emilie Boudet)

 

 

On a pas besoin de:

 

-         Popeye, Mickey Mouse, Sarkozy ou des machins dans le genre

-         Amnistie Internationale

-         Carte vital

-         Couteaux qui coupent pas

 

 

Ca pourrait aider (quelques exemples):

 

-         Un parapluie (voir deux) (dans le cas où il pleuve ou neige et qu’on se trouve dans une cuisine ouverte)

-         Les statistiques démographiques de la France depuis 1976 jusqu’à nous jours (pour placer votre rôle social près de zéro et puis augmenter votre moral à travers de cette recette)

-         Une personne à côté de vous pendant l’exécution culinaire, avec accès au téléphones d’émergence (voir pompiers, SAMU, l’épicerie la plus proche, des trucs comme ça), au cas où vous vous arrachez les doigts ou une goûte d’eau bouillante vous incinère la pupille.

 

Indispensable:

 

-         Christ passé au moulin ( voir farine de blé). Faites gaffe si vous êtes cocaïnomane pour éviter les confusions.

-         Quelques couilles de coq châtré pour excès de profondeur (voir oeufs)

-         Une certaine quantité de la bouffe à popeye avant être mise en canette (voir épinards)

-         Farce de mamelle de vache (voir lait)

-         Farce de mamelle de vache à la italienne ( voir ricotta, un peu, pas trop, mais quand même quelque chose quoi)

-         Sel, pas celle

-         Poivre avec son moulin Peugeot

-         Muscade pour râper sans la jointure des doigts bien entendu

-         Un vieux slip ou un morceau de tissus fin mais résistant.

-         Un lacet

-         Produit normand obtenue de la farce de mamelle de vache.

-         Un putain de brin de sauge corse ou de n’importe ou, merde !

-         Une arme de feu pour l’application du concept de bon voisinage (applicable seulement si vous avez l’habitude d’écouter la bonne musique forte pendant vos activités d’oisiveté et vos voisins vous cassent trop les couilles).

 

 

Au secours: (si vous ratez la recette vous allez pouvoir toujours bouffer des pates salés):

 

-         Feu

-         Gamelle

-         Eau

-         Sel

-         Pâtes genre penne ou spaghettis

 

Méthode stoïque

 

1.     Jetez tout à la poubelle.

2.     Demandez-vous si vous n’avez pas allé très loin cette fois ci.

3.     Oubliez votre envie de bouffer : vous êtes invulnérable, merde alors.

4.     Pratiquez le vote de faim.

 

Méthode maïeutique

 

1.     ¿Que est-ce que vous feriez si vous auriez faim ?

2.     Imaginez un tas des épinards devant vous. ¿Il y a quoi au-delà ?

3.     Quand vous vous trouvez devant un voisin qui vous casse le couille, vous réagissez comment ?

4.     Avez vous vraiment faim ?

 

Méthode capitaliste

 

1.     Achetez toutes les épinards que vous trouvez dans le marche.

2.     Surgelez-les.

3.     Distribuez en suite une recette de quiche florentine parmi vos voisins.

4.     Le lendemain sortez vos épinards, montez une ginguette, devenez riche et emmerdez le reste du monde avec votre excèdent de pouvoir.

 

Méthode fasciste

 

1.     Oubliez les épinards, c’est juste un prétexte.

2.     Créez de forts liens de fidélité entre vous et vos voisins.

3.     Achetez des garrots en bois pour tous vos nouveaux amis.

4.     Partez ensemble dans la rue et cassez la guele de tous ceux qui vous regardent de travers.

 

Méthode cuisine moléculaire

 

1.     Infusez les épinards avec nitrate de sodium pendant 31 heures à une température de 35 C.

2.     Prenez le christ passé au moulin et mélangez-le avec eau traité. Surgelez-le. Lyophilisez-le en suite.

3.     Faites confire le ricotta avec la poudre de la première couche (peau) de la noix de muscade dans l’huile des amandes du Nord népalais, d’abord a 43 degrés Fahrenheit pendant 65 jours, après même température mais en Celsius pendant 3 minutes seulement.

4.     Envoyez tout dans une mission de la NASA au Mars.

5.     Branlez vous pendant qu’ils revient. Vous pouvez même vous défoncer avec un pilon, voir deux.

6.     Quand la NASA vous envoiera les ingrédients de retourne chez vous, réservez tout dans la poubelle, prenez les pages jeunes, cherchez un chinois près de chez vous et demandez-lui de vous amener quelques spectaculaires giozas!!!

 

La vrai méthode

 

Mettez deux cents grammes de beurre demi-sel et un brin de sauge dans une petite gamelle. Faites chauffer très doucement à bain marie (c’est à dire, inséré dans une gamelle plus grande qui a de l’eau et qu’on fait chauffer a feu doux).

 

Mélangez bien quatre cents grammes de farine de blé avec quatre œufs frais. Travaillez la pâte jusqu'au que elle devient homogène. Faites une boule et enveloppez-la avec un torchon bien humide, mais pas trompé non plus. Réservez au frais.

 

En suite, faites cuire deux kilos des épinards propres dans une gamelle avec deux cents millilitres de lait et un peu de sel. Vous saurez que les épinards sont cuites quand elles réduisent considérablement sa taille et s’en tassent. Retirez du feu et laissez-les refroidir en les égouttant pendant que vous fumez une clope, vous téléphonez votre maman ou vous caressez votre chien. Si vous avez fumé ou caressé votre chien assuré vous de vous laver les mains avant continuer. Si les épinards sont encore chaudes ça veut dire vous êtes un fis mal élevé, qui communique peu de choses à son maman, ou bien que vous aimez pas assez votre mascotte. C’est possible aussi que vous allez mourir bien tôt de cancer de poumon.

 

Une fois les épinards cuites sont refroidies, prenez-en par petits tas et serrez-les entre vos mains avec enthousiasme : ça permettra de faire sortir l’excédent d’eau, chose importante pour le bon fonctionnement de notre recette. Une fois achevé l’état compact de notre légume protagoniste, décompactez-la dans un bowl et mélangez-la á l’aide des mains avec trois jaunes des œufs, deux cent grammes de fromage ricotta, sel, poivre et noix muscade râpé. Goûtez le truc et corrigez l’assaisonnement.

 

Prenez un grosse gamelle, remplissez-la avec de l’eau, salez et portez à ébullition pendant vous continuez les pas suivants.

 

C’est maintenant qu’on rigole. Procurez-vous une espace considérable dans une table (de préférence en bois ou marbre). Saupoudrez un peu de farine partout la superficie. Trouvez votre rouleau bois caché au fond du tiroir plus bas de votre cuisine. Alors, prenez la boule de pâte et étalez en forme de rectangle le long de la table (en proportion grecque). Si vous disposez d’une machine italienne á pâte, le boulot est simplifié avec magnanimité.

 

Une fois vous avez un rectangle d’or (au nom des proportions, pas du matériel car ça sera évidemment fait en pâte), étalez délicatement dans la longueur le mélange des épinards et ricotta. Roulez en suite dans le sens de la longueur. Enveloppez le rouleau avec un morceau de tissus blanc bien propre et poreux en attachant à l’aide d’un lacet les côtés bilatéralement, façon feu de la Guerre du Golf Persique ou caramel-pour-enfant.

 

Faites cuire le rouleau dans l’eau salé et frémissante que vous aviez déjà préparé pendant 15-20 minutes. Egouttez, désenveloppez, coupez en rondes et servez chaud, saucé avec un peu du beurre fondue.

 

Bon appétit bien sur !

 

 

rentrer à la maison